La revue de presse   de  www.InfoLibertad.com 

>Ajouter cette page à mes favoris
Outils de traduction :   >Free.fr  >Google

> Sélection d'articles significatifs parus dans les 12 derniers mois


Colombie: les Farc ont libéré leur dernier otage étranger

19/03/2009 - Liberation, Univision

L'ingénieur suédois Erik Roland Larsson avait été enlevé en 2007 dans le nord du pays avec sa compagne. Son état de santé serait fragile mais il devrait pouvoir retrouver les siens la semaine prochaine.

C’était le seul otage suédois dans le monde et le dernier étranger détenu par les Farc. Erik Roland Larsson a été libéré ce mardi dans le nord de la Colombie. Installé dans le pays après avoir travaillé plusieurs années sur un projet hydroélectrique, cet ingénieur avait été enlevé à son domicile le 16 mai 2007 avec sa compagne.

Une opération armée ne pouvant être menée, compte tenu de la géographie du lieu où il se trouvait, les services renseignements colombiens ont fait le choix d’une «médiation». Selon eux, la guérilla avait exigé cinq millions de dollars pour sa libération.

Le cas de ce Suédois de 69 ans est peu connu car les autorités suédoises sont restées très discrètes sur l’affaire. La compagne colombienne de l’otage avait réussi à s’enfuir quatre jours après l’enlèvement et avait raconté sa fuite à la presse, après avoir précisé qu’elle avait été séparée de son mari dès le rapt.

Après la libération, le fils d’Erik Roland Larsson a déclaré: «C’est incroyable. Je n’y ai pas cru avant d’avoir pu lui parler. Il va prendre l’avion pour Bogotá et être pris en charge par l’ambassade. Il partira pour la Suède la semaine prochaine pour des soins et de la rééducation». En février, ses proches avaient reçu une vidéo le montrant très affaibli. D’après les services de renseignements, «son état de santé est fragile et il est actuellement examiné par une équipe médicale».

Sa libération intervient un peu plus d’un mois après celle de six Colombiens faisant partie du groupe des otages «politiques» de la guérilla. Les Farc avaient promis ces libérations sans contrepartie, dans un communiqué diffusé le 21 décembre, comme geste de «bonne volonté». Les Farc détiennent encore 22 otages «politiques», échangeables contre des guérilleros capturés par les autorités. Elle retiennent aussi plusieurs centaines d’otages «anonymes» à des fins de rançon, dont Erik Roland Larsson faisait partie.


>Tous les titres du mois 


> Poser une question,
   envoyer un commentaire

>www.InfoLibertad.com