En savoir plus sur...     la Colombie   


Une ONG dénonce : 14.000 enfants combattent dans des groupes illégaux en Colombie

13/02/2008 - AFP

Au moins 14.000 enfants ont intégré les rangs des groupes armés illégaux qui opèrent en Colombie, beaucoup d'entre eux ayant été recrutés au cours des six dernières années, a dénoncé mardi l'ONG Mission Diplomatique Internationale Humanitaire Ruanda 1994.

« 14.000 enfants ont été recrutés par les groupes armés et par de nouvelles bandes émergentes », a assuré Sergio Muret, président de la Mission, dans une déclaration divulguée par radio Caracol à Bogota.

Le directeur a spécifié que les principaux recruteurs de mineurs sont les guérillas de gauche « c'est le cas entre autres des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC) et de l'Armée de Libération Nationale (ELN) ».

Selon Muret, « l'enfance colombienne est kidnappée par le conflit armé », et la situation est d'une telle gravité qu'il a ajouté :« la moyenne de recrutement a baissé jusqu'à l'âge de six ans ».

Le rapport de la Mission, qui sera diffusé ce mardi, indique, en outre, que plus de la moitié des combattants mineurs sont des enfants qui accomplissent des travaux serviles et qui sont en outre des esclaves sexuels.

Le rapport indique aussi que ceratins mineurs seraient employés pour le trafic de drogues ou par la délinquance criminelle.

Muret a souligné la nécessité qu'en parlant d'un échange humanitaire de personnes kidnappées contre des rebelles emprisonnés, on inclue également le sujet des enfants soldats.

Il a finalement indiqué qu'il présentera le cas du recrutement de mineurs à la Cour Pénale Internationale (CPI) pour que des membres des groupes armés illégaux soient jugés pour ce crime de lèse humanité.

La Colombie est le quatrième pays du monde pour le nombre d'enfants soldats, après le Congo, le Ruanda et le Myanmar.

La Mission Diplomatique a pour but d'observer, de contrôler et de dénoncer la situation du Droit International Humanitaire des secteurs vulnérables de la population.


>Tous les titres 


>www.InfoLibertad.com