La campagne "Ingrid Citoyenne d'Honneur"  

Au moment où cette campagne a été clôturée, le 2 juillet 2008 (le jour de la libération d'Ingrid Betancourt),   2116  communes / villes / départements / régions / counties ... avaient  voté une motion officielle de soutien ::

En Belgique : (sur 589 communes)
  159  nominations
liste
En France : (sur 36.851 communes)
  1917  nominations 
liste (vu le nombre important de communes, compter une dizaine de secondes pour permettre à la page de se charger)
Autres pays ( Argentine, Canada, Colombie, Espagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Mexique, USA ) : 
  40  nominations 
liste

Lancée en avril 2002, quelques semaines après l'enlèvement d'Ingrid Betancourt, la campagne "Ingrid Betancourt Citoyenne d'Honneur" était une campagne internationale destinée à soutenir les actions entreprises pour sa libération et pour la libération de toutes les personnes détenues en Colombie.

Sous l'impulsion des comité sde soutien locaux ou de manière spontanée, nous proposions aux autorités locales de nommer Ingrid Betancourt "Citoyenne d'Honneur" de leur commune / municipalité au nom de tous les séquestrés de Colombie. Cette décision devait être prise de manière officielle" et faire l'objet d'une publicité locale et régionale.

Le but était double :

  • A travers les élus locaux nous voulions sensibiliser leurs électeurs. C'était une action qui dépassait les clivages de parti ou même de nationalité; c'était une prise de position citoyenne pour permettre aux élus de marquer clairement leur support aux Droits Humains et à la Démocratie

  • Mais c'était surtout un moyen d'influencer ce qui se passait en Colombie - à la fois dans le camp gouvernemental et dans le camp des FARC. C'était un moyen de pression pour arriver à un dénouement non-violent de la situation.

L'action dépassait la personne d'Ingrid :

  • A travers la personne d'Ingrid, c'est la situation des Droits Humains en Colombie que nous voulions adresser. Dans cet état d'esprit, nos comités proposaient aux autorités locales qui le désiraient de nommer Ingid Citoyenne d'Honneur pour représenter les (3.000 ?) personnes détenues en Colombie.


Retour à www.Betancourt.info